4 marchés à potentiel en Asie du Sud - Est

 

 
 +17% d'évolution de PIB pour ces 4 pays d'ici à 2019.

+ 168% : croissance en valeur des exportations françaises de machines de conditionnement dans le secteur des boissons.

 
 

THAÏLANDE

  • La Thaïlande est la seconde plus importante économie d’Asie du Sud-Est (après l'Indonésie).

  •   L'économie thaïlandaise s’appuie sur une agriculture développée et le pays fait partie des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de produits agroalimentaires et alimentaires transformés. La filière agroalimentaire est fortement exportatrice avec plus de 50% de la production de produits transformés destinés à l’export.

Tendances de consommation :

  •  Malgré un tassement de la consommation des ménages, l’agroalimentaire thaïlandais se porte plutôt bien. Les consommateurs se sont adaptés à un environnement moins favorable en restreignant certains postes de dépenses mais en maintenant leur consommation de produits alimentaires.

  • Tendances de mode de vie des thaïlandais: forte croissance des consommations à emporter et développement des portions individuelles.

Secteur Emballage :

  • Tendance pour les emballages innovants, respectueux de l'environnement et qui garantissent une sécurité en termes d'hygiène. L'emballage de produits frais, tel le poulet cru, dédié à l'export doit notamment répondre aux standards européen et japonais.
 
       
 

MALAISIE

  • La Malaisie représente un marché de 31,38 M de consommateurs.

  • Le secteur de l’agroalimentaire est en croissance (environ 5% par an). LE BVP, les produits laitiers et les fruits de mer représentent les sous-secteurs avec le plus fort potentiel.

  • Il existe environ 6500 acteurs (PME et multinationales) qui sont actifs dans la production de produits alimentaires ce qui contribue à plus de 10% de la production totale du pays tout secteur confondu.

Tendances de consommation : 

  • Les Malaisiens ont une perception positive des produits importés et sont prêts à dépenser plus, car ils les perçoivent comme des produits de qualité. Les produits qui mettent en avant les labels « sans additif », « sans conservateur » comme argument de vente réussiront à obtenir des parts de marché du fait de la prise de conscience des consommateurs malaisiens.

Secteur Emballage :

  • L’innovation dans les fermetures est très demandé.

  • En Malaisie, la demande pour le packaging est croissante, notamment pour les emballages réutilisables et les grands formats familiaux suite à l'augmentation du cout de la vie depuis l’introduction d'une TVA à 6% en 2015. 

  • Le packaging est utilisé comme un outil pour communiquer l’image des marques aux consommateurs, en particulier pour les marques premiums de cosmétiques, soins et produits alimentaires.

  • Le packaging pour les produits alimentaire doit se conformer aux règles édictées par le département Food Safety and Quality du Ministère de la Santé : le Food Act 1983 et les Food Regulations 1985.

  •  Le taux de recyclage des déchets en Malaisie est actuellement de 10,5%. Le gouvernement a pour objectif d’atteindre 22% d’ici 2020. Les efforts sur la sensibilisation au recyclage sont essentiellement mis en place par les marques elles-mêmes comme F&N et Pernod Ricard.
 
       
   

PHILIPPINES

  • Les Philippines représentent un marché de 103 millions d’habitants (est. 2016) dont 44% d’urbains. L’âge moyen y est de 23 ans.

  • L’industrie agroalimentaire est devenue un pôle majeur de l’industrie manufacturière des Philippines avec près de 50% de ce segment qui génère environ 23-24 % du PIB.

  • Très diversifiée en nature et stade de maturité, elle offre des opportunités variées, notamment dans le domaine des technologies et des matières premières et ingrédients.

Tendances de consommation :  

  • Une classe moyenne émergeante prête à dépenser sur des nouvelles expériences culinaires et des produits de qualité.

  • La génération « milléniale » composées des jeunes (étudiants ou jeunes professionnels, souvent dans le secteur du Business Process Outsourcing) est ciblé comme nouveau segment de consommateurs important, caractérisé par leurs habitudes récurrentes de dépenses, leur intérêt à la nouveauté, et à la modernité par leur utilisation des réseaux sociaux. Les produits avec de beaux emballages sont donc souvents pris en photos et publiés sur Facebook ou Instagram.

  • Toutes les catégories de l’industrie de l’alimentation et de la restauration devraient continuer d’augmenter, grâce à l’économie interne robuste, malgré des facteurs externes moins favorables. La restauration rapide continuera d’être la plus dynamique grâce à ses prix abordables et à son accessibilité. 

Secteur Emballage :

  • Tendance sur l'aspect pratique de l'emballage, les portions individuelles et à emporter.

  • Industrie des boissons alcoolisées toujours dominée par l'utilisation de bouteilles en verre (San Miguel Corp : parmi les 10 grands producteurs de bières au monde)
 
   

 

 
 

MYANMAR

  • Le Myanmar est situé entre la Chine, l’Inde, la Thaïlande et le Bengladesh, et a le potentiel de devenir un des plus gros exportateur de produits alimentaires. Actuellement le pays produit 55 à 60 millions de tonne de produits alimentaires / an, avec un secteur agricole sous équipé. L’agriculture reste un des piliers de l’économie (emploie 60% de la main d’œuvre locale – contribue à 38% au PIB du pays). Le gouvernement pousse ce secteur à améliorer son rendement, à monter en gamme pour atteindre les standards de qualité internationaux et favoriser ainsi l’export.

  • Le marché Birman s'est ouvert très récemment (2013) et entre doucement dans une économie de marché. Exportateur de produits bruts (beaucoup de ressources naturelles – Pétrole, Pierres précieuses, Produits agricoles et fruit de mer)  il s'oriente vers une diversification de son économie, notamment en terme de produits manufacturés                                             

Tendances de consommation :

  •  Gros potentiel pour la population locale, jeune, au pouvoir d’achat en croissance régulière et très attirée par les produits étrangers.

  • L’achat de produits alimentaires se fait beaucoup via des petites échoppes de rue/ marché local. Les supermarchés restent encore réservés à une population aisée, et 80% des produits proposés par ceux-ci sont importés.

Secteur Emballage :

  • Le Myanmar a établi 3 zones économiques spéciales (= zones franches) disposant d’infrastructures développées. Ces zones vont accueillir dans les prochaines années plus de 180 M USD d'investissements de grands groupes étrangers du secteur de l'emballage.
 
Contact | CGV Business France - 77 boulevard Saint Jacques - 75014 Paris
export.businessfrance.fr